Diablo 3 : échange de biens virtuels contre de l’argent réel

Diablo 3 : échange de biens virtuels contre de l’argent réel
L'entreprise Blizzard Entertainment a récemment fait savoir que le troisième volet de la série Diablo permettra aux joueurs de vendre les items qu'ils trouvent dans les donjons contre du véritable argent. Diablo 3 deviendra ainsi un lieu de commerce des biens virtuels.

Tous les fans de Diablo attendent avec impatience depuis longtemps le prochain jeu de leur série culte. En attendant sa sortie prévue pour fin 2011 ou début 2012, Diablo 3 fait beaucoup jaser. La dernière nouvelle d’importance concerne cette fois le système d’échange des objets virtuels trouvés en jouant.

Blizzard Entertainment a en effet récemment dévoilé quelques éléments sur la façon dont les joueurs de Diablo 3 pourront s’échanger les trésors qu’ils récolteront lors de leurs aventures dans les contrées de la mort. Selon ces informations, il sera désormais possible de vendre contre du véritable argent les objets recueillis lors des innombrables voyages que l’on doit effectuer à l’intérieur des donjons infestés de monstres maléfiques.

Avec Diablo 3, l’ère du commerce électronique des biens virtuels fera ainsi son entrée dans l’univers infernal des jeux vidéo de la franchise Diablo. Les joueurs pourront ainsi monnayer les incalculables heures qu’ils consacreront à jouer pour faire progresser leur personnage. Si certains voient ici un moyen de faire de l’argent, il y a fort à parier que l’effet de dépendance au jeu sera alors multiplié.

Enfin, précisons que contrairement à ces deux prédécesseurs, Diablo 3 ne permettra pas de jouer hors-ligne. Tous les joueurs intéressés devront en effet se connecter à Internet afin d’accéder au monde de Diablo via Battle.net.

Cette entrée a été publiée dans Action, Hack and slash, RPG, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Diablo 3 : échange de biens virtuels contre de l’argent réel

  1. Ping : Les offres de micropaiement | Numero surtaxé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *